Les distillateurs clandestins / Absinthe

En hommage aux distillateurs clandestins

L'absinthe du Val-de-Travers

1798, au Val-de-Travers, dans le village de Couvet. La mère Henriod, une rebouteuse réputée, détient un élixir de santé redoutable, à base d’absinthe. Lorsque le major Dubied le goûte pour la première fois, il est surpris par son goût charmeur et détecte aussitôt tout le potentiel de ce mélange… extra médicinal. Dubied s’associe à son beau-fils Henri-Louis Pernod pour commercialiser ce nouvel apéritif dans ce qui deviendra la maison Dubied Père et Fils. La légende de la fée verte vient de naître.

La suite de l’histoire, on la connaît. Apéritif populaire importé par les soldats français durant la guerre d’Algérie, elle séduit rapidement les hautes sphères et devient la boisson favorite de Van Gogh, Rimbaud, Verlaine… Sulfureuse, sa thuyone serait hallucinogène, elle rendrait fou. Il n’en faut pas plus pour alerter les milieux abstinents, aussitôt relayés par des vignerons inquiets par l’émergence de ce nouveau breuvage à l’heure de l’apéritif. Le 7 octobre 1910 à minuit, la Suisse interdit la fabrication et la commercialisation de l’absinthe ; la France, l’Allemagne et les Etats-Unis suivront quelques années plus tard.

L’histoire aurait pu en rester là, si...

...Si un petit district d’irréductibles distillateurs n’avait osé braver les lois.

Au Val-de-Travers, jamais la production d’absinthe ne cessera. Les chiffres varient mais entre 60'000 et 100'000 litres de Fée verte clandestine sortent chaque année des alambics de 60 à 80 distillateurs. Dans tout le pays et à l’étranger, la réputation de la Fée vallonnière demeure. On raconte que durant la prohibition, des conseillers fédéraux venaient déguster la bleue de la Malotte aux Bayards.

Malgré la surveillance étroite de la Régie fédérale des alcools, malgré les dénonciations, les destructions d’alambics et les amendes salées, le savoir-faire ancestral ne s’éteint pas, les recettes originales se transmettent dans des cercles très privés. En France, l’absinthe ne survit pas à l’interdiction. Le Pastis de Paul Ricard commercialisé en 1932, trouve rapidement ses adeptes et connaît un succès presque équivalent à la bleue.

Le 1er mars 2005, lorsque l’absinthe redevient légale en Suisse, la France est déjà sur le marché depuis quelques années. Pontarlier est autoproclamée « capitale de l’absinthe », les pays de l’Est de l’Europe inondent les bars branchés de leur mauvais simulacre de bleue. Ce premier mars 2005, devant l’Hôtel des Six-Communes, l’absinthe est à nouveau légale mais les distillateurs, jusque là clandestins, ont un sourire… amer, comme l’absinthe.

Extrait de l’émission « Gens d’ici » sur Vallon Tv, consacrée à Willy Bovet, distillateur d’absinthe à Môtiers, autrefois clandestin : « Quand il y a eu la libéralisation de l'absinthe, la fée est descendue dans une cage, on l'a mise sous l'Hôtel des Six-Communes, on l'a libéralisée. Ces beaux messieurs Conseillers d'Etat faisaient des beaux discours et quelqu'un est venu vers moi et m'a dit : mais t'as pas l'air content. J'ai dit non, je ne suis pas content. Non pas parce qu'elle se libéralise mais parce ces gens, aujourd'hui, ne pensent pas à tous ceux qui ont perpétué le mythe de cette absinthe parce que, de 1910 à 2005, s'il n'y avait pas eu les clandestins, on ne parlerait plus de l'absinthe. Moi je pense à ces gens qui ont souffert. Les gamins, quand ils allaient à l'école, on leur disait "alors ton père s'est fait attraper !", ils étaient houspillés. C'était pas triste, certains ont payé beaucoup d'amendes et puis c'est à eux que je pensais avant tout, quand ils ont libéralisé l'absinthe. »

Le Val-de-Travers demande aussitôt une AOC mais les autres producteurs de spiritueux suisses s’y opposent. Plus modestes, les vallonniers réclament au moins une IGP, indication géographique protégée. Leur demande reste en suspens.

Tout le monde veut sa part du grand gâteau de la libéralisation de l’absinthe, à Fribourg, en Valais, outre-Sarine, en France...

Mais où étaient-ils entre 1910 et 2005 ?

A lire

L'absinthe, une fée franco-suisse

L'absinthe, une fée franco-suisse Benoît Noël, Éditions Cabédita

L'absinthe

Histoire de l'absinthe

Histoire de l'absinthe Chronologie, de l’Antiquité à nos jours

Le Val-de-Travers, berceau de l'absinthe

Le Val-de-Travers, berceau de l'absinthe Depuis 1798

L’absinthe, une plante médicinale

L’absinthe, une plante médicinale Artemisia absinthium L

La thuyone, la molécule qui rend fou

La thuyone, la molécule qui rend fou La thuyone, c’est quoi ?

Interdiction de l'abinsthe en Suisse

Interdiction de l'abinsthe en Suisse Le 7 octobre 1910

Légalisation de l’absinthe en 2005

La légalisation de l’absinthe Le 1er mars 2005

Les distilleries d'absinthe au Val-de-Travers

Les distilleries d'absinthe au Val-de-Travers Vente et dégustation

Absinthe, les accessoires

Verre à absinthe

Verre à Absinthe

Cuillère à absinthe

Cuillère à absinthe

Fontaine à absinthe

Fontaine à absinthe

Fontaine à absinthe

Fontaine à absinthe